Après avoir écouté la conférence Datavore de Prof. David Décary-Hétu du groupe Flare Systems pendant le Datavore 2021, je me suis décidé à écrire une petite chronique pour vous parler du dark web.

Vous savez, cet endroit mystérieux où règne la désolation, le chaos et la mort possiblement et vous verrez après votre lecture que ce n’est pas forcément vrai.

Mais avant cela, parlons un peu de David ! Ou plutôt de Prof. Décary-Hétu, diplômé de l’Université de Montréal en criminologie, plus précisément en :

  • Fraude de données personnelles et financières;
  • Fraude propriété intellectuelle;
  • Piratage informatique.

Et c’est durant cette période de recherche qu’il commence à s’intéresser au dark web

Mais C’est quoi le dark web exactement ?

Comme une image vaut 1000 mots :

TA-DA Internet !!

On remarque tout de suite qu’un nouveau joueur est arrivé « le deep web ».

Le deep web c’est ce qui représente 90-95% du web tel que nous le connaissons, ce sont des millions voire des milliards de gigabytes de données, on y retrouve les fichiers clients des entreprises ou encore les rapports scientifiques des universités ou des hôpitaux ou encore les programmes des gouvernements.

C’est un lieu où seules les personnes autorisées peuvent y accéder, les adresses URL de ces sites sont inexistantes sur les moteurs de recherches.

Viens ensuite le web que nous connaissons tous et sur lequel nous travaillons / surfons à tous les jours.

Et finalement, celui qui nous intéresse le plus : le dark web

Prof. Décary-Hétu nous explique comment est né le dark web

Le dark web serait né d’une idée de l’armée américaine

L’innovation derrière ce procédé est le réseau Tor qui fonctionne en onion et fut inventé par la marine américaine qui cherchait une méthode pour communiquer anonymement avec leurs agents un peu partout dans le monde. Mais en y réfléchissant, si seulement les agents des marines américaines étaient présents sur le site, alors nous n’aurions plus le même anonymat… C’est pour cette raison que la marine a ouvert son réseau au public et ainsi naquit le dark web.

On dénombre 2 millions d’utilisateurs journaliers du réseau Tor.

Mais c’est quoi le réseau Tor ?

Par Tor Project — Screenshot, CC BY 3.0 us, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20401170

 

Petit cours 101 du réseau Tor :

  • C’est un navigateur Open source (libre de droits) comme il en existe plein d’autres mais qui a la particularité d’être complètement anonyme aux yeux de tous;
  • Fonctionne comme un onion d’où son nom Tor : « The onion router » avec plusieurs couches cryptées qui rendent le traçage quasiment impossible.

 

On parle de 2 millions d’utilisateurs sur Tor mais sont-ils tous des criminels ?

David nous explique que non, bien que cela soit facile pour des personnes malhonnêtes de faire la pluie et le beau temps sur le dark web, les utilisateurs sont souvent des personnes vivantes dans des pays totalitaires ou des pays où l’internet et très contrôlé et brimé afin de garder un total contrôle sur l’information et sur les discussions entre citoyens, c’est dans cette optique que les gens vont sur le réseau afin d’accéder à Facebook ou des journaux internationaux en étant quasiment anonyme.

 

L’histoire De Silk Road !

Qui n’a pas entendu parler de Silk Road durant les années 2010 où on entendait tout le monde dire que le dark web c’était pour acheter des armes et de la drogue et qu’en 2 clics tu avais de la drogue qui arrivait dans le confort de ton foyer à des prix moins chers que dans la rue et une qualité accrue !!

Et bien c’était vrai… mais ça n’a pas duré longtemps, Prof. Décary-Hétu nous explique que durant ces études, il avait une fascination pour le dark web et qu’une de ses professeurs avait envie d’en savoir plus concernant les drogues sur internet, ils ont donc investigué pour savoir comment marchait le site et comment il était organisé.

David nous explique la raison :

En effet, avant de connaître le dark web, les experts en drogue avaient du mal à comprendre comment fonctionnait le marché des drogues et, par exemple, il était difficile pour un expert de dire combien coûte telle drogue dans tel pays, et le réseau Tor a permis de répondre à toutes ces questions car l’information était juste sous leurs yeux. Quant à David, c’est plus l’utilisation de certaines innovations pour rendre anonyme la procédure d’achat qui l’a attirée.

 

Quand est-il en 2021 du dark web ?

Déjà pour commencer, David nous explique que l’expression disant que le dark web est la face cachée de l’internet et qu’il est 1000 fois plus grand que le web classique, c’est faux !!

Nous remarquons que cette croyance est fausse !!

Mais pourquoi le réseau est-il moins fourni que ce que l’on pourrait croire ?

Car comme depuis la nuit des temps, les criminels et les policiers jouent au chat et à la souris !

Pour faire simple :

  • Les policiers du web se rendent compte qu’un réseau existe et que des crimes sont commis sur celui-ci.
    • Résultat : la police est aux aguets sur le réseau.
  • Les malfrats se rendent compte que la police est sur leurs réseaux donc ils s’en vont.

Et donc, où sont-ils les criminels du web aujourd’hui ?

Pour répondre à cette question, imaginez-vous essayer de vendre de la drogue sur la place publique alors qu’il n’y a personne sur la place mise à part une voiture de police, si vous essayez de vendre de la drogue, la police va vous voir et vous arrêter.

Recommencez le procédé mais avec 2 000 000 de personnes autour de vous sur la place, vous pensez que la police va facilement vous voir faire la transaction ? Eh bien non !

Voilà où sont les vrais bandits aujourd’hui, ils sont tout simplement sur le réseau web classique cachés dans l’amas d’utilisateurs que nous formons.

Pour résumer, aller sur le DARK WEB sans savoir ce que vous êtes venu chercher ne sert à rien car vous ne trouverez rien !

 

L’expression se perdre sur internet ne s’applique par sur le DARK WEB, la seule chose que vous pouvez perdre c’est votre sécurité et votre ignorance.

 

Tendresse & Chocolat.

 

Biographie : David Décary-Hétu

Lien vers nos autres : Article