Depuis deux ans, Hydro-Québec est en pleine transformation numérique. Une équipe spécialisée travaille sur la fondation analytique qui permet un traitement des données dont une maintenance productive de haut niveau.

Jean-François Morin d’Hydro-Québec a mentionné lors de sa conférence que la résolution des pannes passe dorénavant par la connectivité. Pour augmenter l’expérience client, ils ont mis en place une fondation analytique pour les données gérées auparavant en silo et maintenant en collectivité pour permettre un meilleur traitement de l’information de façon gagnante.

Pour le conférencier, il fallait démocratiser les données. Pour cela, il suffit de penser aux données provenant des compteurs intelligents qui se comptabilisent en milliards en un temps record. Grâce au tarif préférentiel issu de l’intelligence artificielle et du traitement des données, Hydro-Québec offre actuellement à un public restreint et d’ici quelques mois à travers le Québec un tarif à moindre coût si l’utilisateur consomme moins entre 17 et 19 heures, ce qui permet à la Société d’État de vendre l’électricité en réserve aux États-Unis. Par ailleurs, les données provenant des compteurs intelligents ont permis de détecter à une plus grande échelle le vol d’électricité de la part de certains consommateurs.

La fondation analytique a plusieurs objectifs dont :

  • Doter Hydro-Québec de capacités analytiques avancées
  • Déployer un cadre de gouvernance de données
  • Favoriser l’innovation et l’autonomie
  • Améliorer la vélocité et la réactivité

Les chiffres dévoilés sont conséquents :

  • 8 300 000 000 de données
  • 2 000 000 000 de données par jour pour les compteurs intelligents
  • 600 rapports PowerBI créés en mode libre-service
  • 400 rapports PowerBI livrés par l’équipe TI

Concernant les ressources, Hydro-Québec a mis en place trois centres de compétences et plusieurs cellules multidisciplinaires qui incluent les partenaires d’affaires et quelque 100 ressources sont dédiées au domaine analytique.