Dans un long texte publié sur le New York Times, Ben Smith, ancien rédacteur en chef et fondateur de Buzzfeed News et nouveau chroniqueur  des médias au NYT, annonce que le journal compte désormais plus d’abonnés numériques que le Wall Street Journal, le Washington Post et les 250 journaux locaux de Gannett réunis aux États-Unis.

Selon les données les plus récentes, le New York Times emploie 1700 journalistes, un nombre record dans une industrie où l’emploi total à l’échelle nationale est tombé entre 20 000 et 38 000 journalistes.

« Le Times domine tellement le secteur de l’information qu’il a absorbé de nombreuses personnes qui l’ont menacé: les anciens rédacteurs en chef de Gawker, Recode et Quartz sont tous au Times, tout comme bon nombre des journalistes qui ont fait de Politico un incontournable, lu à Washington. J’ai passé toute ma carrière à concurrencer le Times, donc venir travailler ici, c’est un peu comme céder. Et je crains que le succès du Times ne fasse oublier la concurrence », écrit Ben Smith dans son éditorial.

L’ascension du Times du géant blessé au colosse régnant a été aussi époustouflante que celle de toute start-up. Pas plus tard qu’en 2014, la publicité imprimée s’effondrait et l’idée que les abonnés paieraient suffisamment pour soutenir la coûteuse collecte de nouvelles mondiales de l’entreprise semblait être un rêve chimérique.

« Nous avons vendu tout ce que nous pouvions vendre pour maintenir notre investissement dans le journalisme le plus plat possible », a déclaré M. Sulzberger, devenu éditeur en 2018, dans une interview la semaine dernière. «Tous les gens intelligents dans les médias pensaient que c’était fou, tous nos actionnaires pensaient que c’était financièrement irresponsable.»

Quelques années plus tard, au milieu d’une crise qui s’intensifie dans le journalisme américain et d’une attaque soutenue du président des États-Unis, l’action Times a rebondi pour presque tripler ce qu’elle était en 2014 et la salle de presse a ajouté 400 employés. Le salaire de départ pour la plupart des journalistes est de 104 600 $.

Le journal cherche maintenant tranquillement à dominer une industrie adjacente: l’audio. The Times est en pourparlers exclusifs pour acquérir Serial Productions, le studio de podcast révolutionnaire qui a attiré plus de 300 millions de téléchargements.

L’accord, avec The Daily, le podcast populaire en semaine au Times, pourrait constituer la base d’un nouveau produit payant ambitieux – comme les applications de cuisine et de mots croisés de la société – qui, selon les dirigeants, pourraient devenir le HBO des podcasts.