En ce début d’année 2020, il est de coutume d’y aller de nos souhaits et résolutions pour l’année qui vient ou encore de s’aventurer à faire certaines prédictions.

Alors pour faire honneur à cette tradition, je vais y aller de ma petite prédiction ;

Pour l’année qui vient, je pense que nous devrions vivre de grands changements qui auront des répercussions dans nos vies, quel que soit notre degré d’implication.

Je prédis également que même si nous choisissons de ne pas nous impliquer, nous subirons quand même ces effets.

Finalement je prédis que si au contraire nous décidons de nous impliquer, nous pourrons au moins terminer l’année avec le sentiment d’avoir essayé de faire une différence; ce qui est toujours mieux que de rester les bras croisés à regarder aller les choses en se disant que de toute façon on ne peut rien y faire.

En fait, de cette prédiction vient naturellement mon souhait pour 2020;

« Que nous trouvions le courage de changer les choses qui devraient l’être. »

Cette phrase provient de la très belle Prière de la sérénité, un texte rédigé par le théologien américain Reinhold Niebuhr.

Au complet, la prière dit : « Dieu, donne-nous la grâce d’accepter avec sérénité les choses qui ne peuvent être changées, le courage de changer celles qui devraient l’être, et la sagesse d’en connaître la différence. »

Et là, j’aimerais vous parler d’urgence climatique. Je sais que le sujet n’est pas très sexy et qu’il est omniprésent dans les médias, mais c’est une réalité à laquelle nous ne pourrons échapper.

Il y a longtemps que l’on nous prévient que quelque chose ne tourne pas rond sur cette belle planète, qui nous accueille pourtant si généreusement. Malgré cela, nous continuons de nous comporter comme ces mauvais locataires qui saccagent leur logement en laissant le propriétaire s’arranger avec les dégâts. Sauf qu’il n’y a pas de propriétaire, seulement des locataires qui habitent tous le même espace et qui blâment souvent le locataire précédent ou le voisin pour l’état des lieux.

Le sentiment de supériorité intellectuelle qui nous habite en tant que race humaine n’a souvent d’égale que notre incapacité à reconnaître les torts que nous causons. Pour en revenir à la prière de la sérénité, nous agissons souvent comme dans la première partie sauf que nous avons changé la sérénité par de l’insouciance ou pire encore de la « climatoscepticité » (le mot n’existe pas, mais personnellement je vote pour incorporer cette notion dans les troubles mentaux du prochain DSM).

Ceci dit, rendus là, on fait quoi ?

Eh bien, on se retrousse les manches !

Premièrement, on arrête de se déresponsabiliser.

Quand ce n’est la faute de personne, c’est souvent parce que c’est la faute de tout le monde. Alors nous devons prendre conscience que nous avons tout un chacun le pouvoir de changer certaines choses.

Deuxièmement, on change les choses que l’on peut changer.

À ce niveau vous avez l’embarras du choix. Vous pouvez commencer par :

  • Faire des changements pour avoir une consommation plus écoresponsable en 2020
  • Calculer votre empreinte carbone et compenser ses effets avec l’un ou l’autre des programmes certifiés ;
  • Participer à une manifestation pour le climat
  • Signer une des nombreuses pétitions qui demandent à nos gouvernements de prendre action.
  • Etc.

De mon côté, j’ai décidé de pousser l’idée un peu plus loin en m’impliquant avec d’autres personnes partageant mes valeurs, désireuses elles aussi de faire une différence, dans la mise en place d’une coopérative d’un nouveau genre.

Parce que nous croyons au potentiel de transformation de notre région, nous souhaitons que cet organisme devienne un laboratoire vivant qui agira comme un catalyseur de transformation, en adoptant une posture proactive (et non réactive) face aux défis de notre époque.

Nous viserons donc par nos actions à avoir un impact positif dans notre communauté, en proposant des projets et des modèles économiquement viables qui tiennent compte et respectent l’ensemble des composantes de notre environnement.

Un beau projet auquel vous serez invités à vous joindre dans les prochains mois (si vous le désirez bien entendu).

En attendant, je vous souhaite une année 2020 remplie de belles rencontres et de projets stimulants et surtout une année 2020 où nous trouverons tous ensemble le courage de changer les choses qui devraient l’être !

Jean